AGÔN – 2015

ZONE
  • — première : 20 mai 2015 à la Ferme Dupire
  • — interprétation : Alice Mallaroni, Thomas Delsinne, Vanessa Barrat, Stéphanie Montury, Charlotte Cardon, Clélie Bigo, Frédéric Loquet, Laetitia Piette, Deborah Bridoux, Yves Poletti, Louise Loison, Bernard Levy, Sébastien Bouchet, Cyrille Renard, Mélaine Achiba, Aude Servent, Thibault Codevelle, Marilyn Herman
  • — zone : II

La trilogie CHŒUR (zone I), AGÔN (zone II), IMAGE (zone III), paraît dessiner un certain VISAGE du temps présent, en même temps qu’il se pose comme manifeste pour un théâtre poétique contemporain.

En 2013, l’auteur et metteur en scène, Simon Capelle, décide de ne plus écrire que pour un nombre fixe de comédiens, de leur offrir le même nombre de répliques ou de mots sur le plateau, et d’abolir la notion de personnage. Le texte n’est plus alors une entité dramatique mais un corps polyphonique, choral, le plus souvent poétique, qui porte autant de voix qu’il y a d’êtres sur le plateau. Autant un projet artistique que politique, la démocratie en parole est ainsi expérimentée. Pour construire les structures de chaque texte, Simon Capelle s’appuie sur une étude des principes de composition de la tragédie grecque, et plus largement de la place de la parole théâtrale dans la cité antique. La catharsis, l’agôn, le choeur, les épisodes, l’exode etc. sont interprétés comme des règles de construction dramaturgique, justifiant un intérêt important accordé à la musique, au chant et à la danse.

En 2015, avec AGÔN (zone -II-), il s’agit de donner démesurément la parole à une jeunesse idéalisée, composante révolutionnaire de nos sociétés, et de la confronter dans un combat sans merci où les êtres se déchirent avant de retrouver le sens d’un ensemble festif et libérateur.

 

conception, texte & mise en scène : Simon Capelle
conseil chorégraphique : Mélodie Lasselin
création musicale originale : Guy Lefebvre
création lumières : Caroline Carliez