ZONE
  • — première : 15 mai 2019 au Palais des Beaux Arts de Lille
  • — interprétation : Caroline André, Vanessa Barat, Charlotte Cardon, Quentin Conrate, Lorette Dimnet, Mélodie Lasselin, Jean Laude, Maïté Laude, Frédéric Loquet, Alice Mallaroni, Didier Motti, Yann Moulart, Léa Pérat, Edel Pradot, Cyrille Renard, Aude Servent, Laura Simonet, Juliette Talleux
  • — zone : IX

Le temps d’une Nocturne, nous proposons de transformer le Palais des Beaux Arts de Lille en un lieu utopique, c’est-à-dire un espace où il soit possible de vivre ensemble, d’observer l’Art et la beauté, d’entendre parler autrement de notre monde et d’aller à la rencontre de l’âme d’une cité, de notre propre identité et de celle des invisibles du siècle.

Si nous vivions en un autre temps, le Palais des Beaux-Arts de Lille, son spectaculaire atrium et sa galerie des Plans-Reliefs feraient certainement l’objet d’une vénération et d’un culte tant ils contiennent les éléments d’une mythologie urbaine, poétique et sacrée.

Un parcours spatial et temporel autour des oeuvres présentes dans le musée. INFERNO nous plonge dans un univers troublant, PURGATORIO nous conduit dans les galeries du musée à la recherche d’une utopie entre fiction et réalité, PARADISO change l’atrium en espace poétique et fascinant, ANIMA nous émerveille par la présence et la force de la danse, et enfin SILENTIO nous réunit pour un moment suspendu, plein de grâce et d’apaisement.

conception : Mélodie Lasselin & Simon Capelle

ANIMA

Au coeur de l’atrium, il y a une âme, une grâce. À travers trois solos chorégraphiques de dix minutes chacun, nous vous proposons une initiation au paradis à venir. En partant de trois figures féminines emblématiques de la ville de Lille (Jeanne Maillotte, La Déesse, Louise de Bettignies), chaque danseuse-chorégraphe propose un solo personnel qui rend hommage à la place des femmes dans l’Histoire.

chorégraphies : Mélodie Lasselin, Léa Pérat, Laura Simonet

INFERNO

Dans une pièce entièrement recouverte d’or, nous vous invitons à assister à deux performances inédites de trente minutes chacune.
L’enfer aujourd’hui, c’est peut-être la musique, la sensation interrompue, la sollicitation perpétuelle, la célébration, la ville qui ne dort jamais, les sons, le bruit, l’éclat doré des murs alentours, notre richesse et nos parures construits à partir de la transformation des matières premières, de leurs exploitations, et le rêve doré.
En habitant l’œuvre Heaven and Hell simultaneously de l’artiste contemporain Mircea Cantor, chaque visiteur est amené à se poser la question de la limite entre plaisir personnel et souffrance collective, entre oubli et signification, entre fête et damnation.

performances : Quentin Conrate, Edel Pradot

PARADISO

Conçu par trois danseuses en référence aux trois Grâces dorées qui ornent le sommet de la Grand Place de Lille, cette performance chorégraphique d’environ trente minutes tisse un hommage aux femmes célèbres de la ville de Lille tout en inventant, autour de l’oeuvre monumentale de Mathias Kiss, une ville imaginaire, utopique, un nouveau paradis au centre de l’atrium où chaque visiteur peut goûter à la paix et à la tranquillité, au plaisir d’admirer ensemble la beauté de l’espace et la puissance des corps.
Cette chorégraphie s’inspire également des peintures et des sculptures à caractère mythologique présentes dans les galeries du Palais des Beaux-Arts de Lille.

chorégraphies : Mélodie Lasselin, Léa Pérat, Laura Simonet

PURGATORIO

Sur son chemin, chaque visiteur rencontre des guides personnalisés. Pendant un temps court, ce guide vous conduit à travers les galeries du musée, vous emmenant dans les différentes strates du Palais. Parfois, il s’arrête auprès d’une oeuvre d’art et vous transmet la parole d’un habitant réel ou fictif de la métropole lilloise. On passe ainsi du paradis à l’enfer et inversement, en comblant sa méconnaissance des invisibles de nos rues et de nos paysages urbanisés. 

textes : Simon Capelle

SILENTIO

Et si nous nous arrêtions tous ensemble quelques instants ? Si nous cessions nos activités, notre marche, nos affaires pour nous retrouver tous ensemble le temps d’un contact, d’un regard ? Dans le silence, sans effort et avec tendresse, nous vous proposons de nous retrouver au cœur du musée, dans l’atrium. Là, nous sommes à l’écoute, dans un cercle qui nous permet de prendre le temps de respirer et de contempler, d’apprécier quelques instants cette paix collective où tout est possible et où rien ne vient perturber notre volonté. Quelques instants de contemplation, ensemble, avant de laisser la nuit nous envelopper.

SANCTUAIRE se trouve dans la même zone qu’UTOPIA. A‘ découvrir sur sa page.

Crédit photo © Simon Cauwelier / œuvres : MATHIAS KISS, MIRCEA CANTOR, MENTALKLINIK